Expositions de calligraphies & artisanats traditionnels

서예 및 공예품 전시

  • Date 03.10.2018 - 04.10.2018
  • LieuSalle de L’Oratoire
  • Adresse

    6 Bis Rue Albert 1er, 17000 La Rochelle

  • De 9h30 à 18h30
    Entrée libre

La calligraphie

La calligraphie est l’art de composer des points et des traits pour révéler la beauté du hangeul, l’alphabet coréen. C’est un art ancien qui est un élément incontournable de l’héritage culturel du pays. A travers l’utilisation de l’encre et du pinceau, on arrive à apprécier l’harmonie du vide et du plein, l’espace équilibré des traits, le tout dans une grande simplicité. Une simplicité étonnante lorsque l’on apprend que cette discipline était symbole de culture et d’érudition à l’époque Joseon (1392-1910) et était même une épreuve obligatoire au concours de recrutement des fonctionnaires royaux.

Le nœud traditionnel coréen, ou maedup

Le nœud traditionnel coréen, ou maedup, est réalisé en tricotant du fil de soie préalablement teint qui est par la suite tressé afin de réaliser diverses formes. Cet artisanat traditionnel constitut l’un des fleurons de l’artisanat coréen et a été largement utilisé dans de nombreux types d’ornements tels que dans l’habillement féminin, la bijouterie mais également dans l’accessoirisation des objets de vie. faisant ainsi du maedup une véritable expression d’un art de vivre aux origines remontant au 1er siècle de notre ère. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à télécharger le document intitulé ’Le maedup’ en bas de cet article.

La lithographie

Inventée par Aloys Senefelder, à partir de 1796, en Allemagne, la lithographie, qui vient du grec lithos, « pierre » et graphein, « écrire » est une technique d’impression qui permet la création et la reproduction d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire.
La lithographie consiste à dessiner une image ou un motif avec de l’encre faite à base d’huile sur une plaque de pierre. Ensuite, il suffit d’humidifier la surface de la pierre avec de l’eau et versez de l’encre sur la pierre. Ont doit verser de l’eau et de l’encre sur la plaque chaque fois que que l’on imprime.
Il s’agit d’une amélioration de la fonctionnalité de l’impression en insérant des pressions d’entreprise en caoutchouc au milieu de l’impression offset actuelle. Un livre imprimé en pierre est appelé une copie en pierre.

La lithographie est apparue en Corée dans les années 1920 et a subit un déclin dans les années 40 à cause de la Seconde Guerre Mondiale. La lithographie était pratiquée en raison de l’émotion qu’il procure et de son côté unique, un artisanat alors encore jamais vu en Corée du Sud.

Hanji : Poupée de papier

Le hanji fait partie intégrante de la vie des Coréens depuis leur naissance jusqu’à leur mort. Fleuron de l’artisanat du Pays du matin calme, ce papier traditionnel à l’histoire millénaire, d’une qualité réputée exceptionnelle, reste pourtant quasiment inconnu en France et à l’étranger. Elle décide de rendre hommage aux nombreux artistes coréens et français qui diffusent la culture coréenne en France en les représentant dans des scènes de la culture coréenne. Samulnori hanbok taekkyon, danse du lion etc…

Jogakbo, le patchwork occidental

Jogakbo (ou quelquefois chogakbo, équivalent du patchwork occidental) est un artisanat traditionnellement exercé à la maison par les femmes qui se compose de nœuds, de teinture naturelle, de couture et de broderie. En effet, cet artisanat vieux de 2000 ans s’est développé suite à la limitation des activités sociales des femmes à l’époque Joseon (1392-1910), il se développe alors au nom de Gyubang gongye (artisanat féminin).

L’action d’attacher les petits morceaux signifie le souhait d’une longue vie. Le jogakbo en lin s’utilisait également comme une décoration murale parce qu’il était réputé pour prévenir le malheur. Il se compose des morceaux de la même matière, en lin, soie ou coton. Il existe une composition régulière au niveau du motif ou de la couleur mais de nombreux jogakbo ont une composition tellement irrégulière qu’ils sont comparés aux œuvres créatives de Mondrian.

Partenaires